Où souhaitez-vous
partager cette page?

Bienvenue sur Carrefour!

Bienvenue sur la nouvelle plateforme de diffusion des contenus et des outils de Vivre en Ville, qui centralise tout notre travail au service des collectivités viables au Québec.

Commencez par découvrir nos dossiers Consulter Carrefour
Donner un
nom à la liste
Maximum 50 caractères
Modifier le
nom de la liste
Maximum 50 caractères
Sélectionner une
ou plusieurs listes

Cette année plus que jamais, pour Noël, donnez à votre rue principale

Décembre est un mois de traditions. La mienne, c’est de magasiner à la dernière minute sur ma rue principale. Je ne vous encourage évidemment pas à privilégier le « dernière minute »! Mais choisir votre rue principale, je vous y invite vivement. Nos commerces de proximité en ont arraché depuis 21 mois. Faisons-leur le cadeau de leur montrer notre attachement et notre solidarité. En plus, vous allez voir, vous aurez du plaisir à les fréquenter. 

Voici donc une chronique que nous nous permettons de recycler. Elle est plus que jamais d’actualité! On vous souhaite de beaux moments avant, pendant et après les Fêtes. 


Si vous êtes comme moi, vous êtes en plein sprint d’avant les Fêtes, mais vous n’êtes pas encore prêts pour Noël! Et si, comme moi, vous restez attachés au rituel de faire, à cette occasion, un présent à ceux que vous aimez, vous allez vous mettre à vos cadeaux dans les prochains jours. 

Je tenais donc à vous faire mes recommandations pour un Noël plus viable. 

En matière de consommation responsable, vous trouverez aisément des conseils plus qualifiés que les miens sur pourquoi réduire la quantité de cadeaux, comment limiter les emballages, etc. 

De mon côté, si j’ai un seul conseil à vous donner, un seul souhait à faire, c’est celui-ci: faites donc le plus possible de vos achats dans votre centre-ville ou sur une artère commerciale traditionnelle. Cette suggestion est aussi valable, au-delà des cadeaux, pour les victuailles du réveillon et pour votre tenue de fête! 

Les rues commerciales sont le cœur vibrant de nos villes et de nos villages. Elles sont essentielles à la résilience de nos collectivités et méritent qu’on les soutienne et les renforce. Vivre en Ville a d’ailleurs tenu son Rendez-vous Collectivités viables de 2018 sur ce thème, et poursuit un partenariat stratégique avec l’organisation Rues principales.

Quand on magasine sur une rue principale, on économise sur les émissions de gaz à effet de serre, en comparaison d’un déplacement vers un power center. Une étude de Vivre en Ville a montré que pour aller magasiner au DIX30, on émet en moyenne 3,8 fois plus de gaz à effet de serre que pour aller magasiner sur Sainte-Catherine! 

La vitalité des rues commerciales contribue à valoriser le patrimoine bâti et la culture locale. Les rues commerciales traditionnelles sont souvent accessibles à pied pour une part importante de la population, et parfois en transport collectif: leurs commerces et services bénéficient même à ceux d’entre nous qui ne sont pas motorisés. 

Pour nous aider à choisir le centre-ville et les rues commerciales, les villes doivent très bien s’en occuper, toute l’année. Cela passe notamment par un soutien affirmé aux associations de commerçants et autres sociétés de développement commercial. Encore plus important: à l’approche de Noël, il faut chouchouter les rues principales. C’est là que doit être la priorité du déneigement. Les poubelles ne devraient jamais déborder. Bref, l’entretien devrait toujours être impeccable. Le 23 décembre, ce n’est pas le moment de laisser la neige encombrer les trottoirs, ni les places de stationnement! 

Depuis au moins 10 ans, je me fais un devoir et un plaisir de faire à 100% mes emplettes au centre-ville. Ma tradition, c’est de prendre pour ça une journée entière, autour du 20 décembre. Je commence tôt et je finis un peu tard, sans passer pour autant ma journée dans les magasins. Au-delà des cadeaux, je m’arrête à l’occasion prendre un café, j’en profite pour découvrir un nouveau resto au dîner, je fais du repérage pour de futures sorties culturelles. 

Tout au long de la journée, je tente de prioriser les commerces indépendants qui offrent des produits locaux – ce qui ne m’empêche pas d’encourager aussi une chaîne qui a fait le choix du centre-ville. 

Une fois que j’ai tous mes paquets, ma mission accomplie, je prends un verre au pub du coin en regardant les lumières de la rue et je pense à comment je vais, cette année encore, convaincre ma blonde d’emballer mes paquets... 

À la fin, je n’ai pas passé une journée à magasiner: j’ai passé une journée à me promener en ville. 

Avouez que ça vous tente! 


Je vous souhaite de sereines et joyeuses Fêtes, peut-être un peu plus animées que l’an passé. On se retrouve en 2022 pour fêter (en retard) les 25 ans de Vivre en Ville!

Vous aimerez aussi