Où souhaitez-vous
partager cette page?

Bienvenue sur Carrefour!

Bienvenue sur la nouvelle plateforme de diffusion des contenus et des outils de Vivre en Ville, qui centralise tout notre travail au service des collectivités viables au Québec.

Commencez par découvrir nos dossiers Consulter Carrefour
Donner un
nom à la liste
Maximum 50 caractères
Modifier le
nom de la liste
Maximum 50 caractères
Sélectionner une
ou plusieurs listes

Étude sur le marché locatif résidentiel - Volet Ville de Montréal - Édition 2024

Pour une deuxième année consécutive, Vivre en Ville a mandaté Léger afin de conduire une importante étude sur l’état du marché locatif dans l’ensemble du Québec. Il s’agit, avec l’édition de 2023, de la plus grande étude de ce genre à être réalisée sur le marché locatif au Québec.

LÉGER ET VIVRE EN VILLE (2024)

Les premiers résultats propres au territoire montréalais sont aujourd’hui rendus publics et témoignent de la détérioration de la situation en habitation, ainsi que de la pertinence de données précises et annualisées pour suivre l’évolution du marché résidentiel.

L’étude révèle des faits inédits sur la situation de l’habitation à Montréal:

  • Le nombre de ménages locataires qui rapportent être passés par une situation d’itinérance a bondi de 50% depuis 2023, passant de 10% à 15%;

  • Les ménages qui ont déménagé entre deux appartements en 2024 ont subi une augmentation de loyer moyenne de 24 % (259,30 $);

  • Le segment des unités dont le loyer se situe entre 500 $ et 749 $ est en fort recul (passant de 25 % à 18 % de toutes les unités), tandis que le segment des unités dont le loyer dépasse 1 250 $ est en forte progression (passant de 21 % à 28 % de toutes les unités);

  • 84 % des locataires montréalais ne sont pas au fait de la section G du bail, qui indique le prix le plus bas payé pour le logement au cours des douze derniers mois;

  • 11 % des locataires montréalais sont déjà allés au Tribunal administratif du logement (TAL) pour une fixation de loyer, ce qui représente une augmentation relative de 37,5 % depuis 2023. Les ménages montréalais sont d’ailleurs les plus enclins du Québec à défendre leurs droits.

Le sondage réalisé auprès des locataires montréalais révèle d’ailleurs que 84% des locataires acceptent que Léger partage anonymement à des fins de publication une base de données avec leurs «données sur le logement», telles que leur adresse, le montant du loyer payé, la taille du logement et les inclusions. 

L’étude complète menée par Léger sur l’ensemble du territoire québécois sera rendue publique dès l’automne prochain.

Télécharger

Notice bibliographique recommandée :

LÉGER, collab. VIVRE EN VILLE (2024). Étude sur le marché locatif résidentiel: Volet Ville de Montréal. Édition 2024. Carrefour.vivreenville.org

  • Date de publication 10 juillet 2024
  • Thème associé

Vous aimerez aussi